Accueil du site > Vie culturelle > Le saviez-vous ? > Le saviez-vous ? Généalogie du Père Noël

Le saviez-vous ? Généalogie du Père Noël

10 décembre 2012 par Marie-Simone

L’Origine du Père Noël

On peut dire que le Père Noël a des "ancêtres", tout du moins des précédents.

A Rome, Strenia, une ancienne déesse sabine, distribuait des cadeaux au moment des Saturnales pour célébrer le solstice d’hiver.


 Le nom de Strenia a donné, fort logiquement, le mot "étrennes".

Au début de l’ère chrétienne, selon les pays et les régions, plusieurs saints ont rempli ce rôle : sainte Barbe en Autriche, sainte Catherine en Catalogne, les Rois Mages en Espagne et même saint Martin en Flandres. Celui-ci apportait des cadeaux le jour de sa fête (11 novembre), arrivant sur un âne, à l’attention duquel on avait pris soin de laisser sur la table quelques choux et carottes qui étaient remplacés, au matin, par des fruits secs, que les enfants dévoraient.

Dans certaines régions, comme le Nivernais, il fallait attendre le nouvel an pour que le Père Janvier remplace une vieille fée, appelée "Tante Arie", laquelle personnifiat la vieille année se terminant.

Très vite deux grandes figures l’ont emporté, en Auvergne, en Ile de France, en Franche-Comté, le Centre, la Bretagne : c’était l’enfant Jésus, en personne, qui apportait les cadeaux, alors que dans le Nord et l’Est, le rôle revenait à saint Nicolas, dont la légende avait fait le protecteur des enfants.


C’est toujours d’actualité pour nombre de familles chrétiennes : c’est le "petit Jésus" qui garnit les souliers déposés près de la crèche, de la cheminée ou sous le sapin.

Nicolas, alias Nikolaus dans les pays de l’Est, diminué en Klaus, c’est-à-dire "Santa Claus" en anglais, exporté aux Etats-Unis, avec barbe blanche et manteau rouge.

En 1821, le poète américain Clarke Moore s’en inspira pour imaginer enfin le Père Noël, dans son traîneau tiré par des rennes.

d’après "Notre Temps"

 

C’est le pape Jules 1er, en l’an 337, qui choisit la date du 25 décembre pour célébrer la naissance du Christ.
Les rites de Noël (du latin natalis <dies>"<jour de naissance>"), Nadal, Nau en langue d’oc, Nouel, Noé ou Noël en langue d’oil, se généralisèrent au VIIème siècle.

 

 

 

Quelques dictons de nos régions

Noël un mardi
Mauvais pour les semis
(2012 : attention à vos semis !)

Tel jour de Noël,
Tel jour de l’an,
Tel jour est la Saint-Vincent
(22 janvier)

Qui prend le soleil à Noël
Souvent à Pâques se gèle
(Provence)

Noël au jeu : Pâques au feu ;
Noël au feu : Pâques au jeu.
(Vivarais)

A Noêl les limas (limaces)
A Pâques les grouas (les glaces) (Ile-et-Vilaine)

Quand Noël fait "cri-cra" (sol gelé),
Nous aurons du grain ;
Quand ïl fait "chi-cha"
(sol boueux),
Beaucoup de paille et peu de grains.

Soir de Noël sombre,
An d’ondées en grand nombre.
(Morvan)

 

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b