Accueil du site > Prière et partage > Célébration > CELEBRATION DE LA FETE DE LA PRESENTATION DU SEIGNEUR

CELEBRATION DE LA FETE DE LA PRESENTATION DU SEIGNEUR

27 janvier 2013 par Marie-Simone

APPELEE EGALEMENT CHANDELEUR, ou FETE DES CHANDELLES, ou encore MARCHE DES LUMIERES

Chaque 2 février, l’Eglise célèbre la Purification de la Vierge Marie et la Présentation du Seigneur au Temple.

La purification était prescrite par la loi de Moïse selon laquelle toute mère ayant mis au monde un enfant était considérée comme impure, pendant quarante jours si c’était un garçon et quatre-vingt jours si c’était une fille.

Ce jour-là, on porte à la main des chandelles allumées en l’honneur de la Vierge Marie. Cette fête, d’origine païenne, a été "christianisée" par le pape Gélase en 492. A l’origine, chez les romains, les femmes traversaient bois et forêts avec torches et flambeaux pour commémorer la recherche, par Déméter, de sa fille Proserpine, enlevée par Pluton.

Quarante jours après la naissance de Jésus, Marie et Joseph portèrent donc l’enfant au Temple de Jérusalem afin de le présenter au Seigneur selon la loi de Moïse. Marie se soumit au rite de purification des jeunes accouchées.

Un vieillard, nommé Syméon, vint à la rencontre de Jésus et salua en lui "la lumière des nations".

Chacun des aspects de l’événement a marqué la fête du 2 février, qui clôt les solennités de l’Incarnation. On y célèbre la Présentation au Seigneur, mais nous revivons aussi la rencontre de Syméon, symbole de la rencontre du Seigneur et de son peuple, dans la procession des lumières, qui a valu à ce jour le nom de "Chandeleur".

 

 Illustration : fresque de Fra Angelico

Malgré son caractère secondaire, la purification rituelle de la Vierge mère a fait de ce jour, pendant longtemps, la fête de la Purification de Marie.

La messe du 2 février évoque surtout la Présentation du Seigneur au Temple et sa rencontre avec Syméon. On fait discrètement allusion à la purification en demandant au Seigneur que nous puissions "nous présenter devant lui avec une âme purifiée".

La procession des lumières fait une démarche festive et communautaire de notre entrée dans la maison de Dieu, où nous rencontrerons le Christ dans la fraction du pain "en attendant sa venue dans la gloire".

On fête également en ce jour du 2 février la "Journée mondiale de la vie consacrée"

 

BMP - 42.2 ko

 

Quelques dictons de nos régions :

Quand Notre Dame de la Chandeleur luit
L’hiver quarante jours s’ensuit.
(Corrèze)

Si point ne veux de blé charbonneux,
Mange des crêpes à la Chandeleux.
(Vendée)

A la Chandeleur,
Le jour croit de deux petites heures
(dans le mois !)

A la Chandeleur, il faut manger la soupe dorée (crêpes)
Pour avoir de l’argent toute l’année. (Touraine)

La Chandeleur
rompt le cou aux veilleurs,
Mais les bons enfants
vont jusqu’au Carème-Prenant. (
Yonne)

Les veillées hivernales prenaient fin avec l’accroissement du jour. Le Carême-Prenant correspond aux 3 jours qui précèdent le Mercredi des Cendres.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b