Accueil du site > Prière et partage > Méditation > TEMPS DU CAREME - PAS DE JEUNE SANS MISERICORDE

TEMPS DU CAREME - PAS DE JEUNE SANS MISERICORDE

22 février 2013 par Marie-Simone

Par sa "parole d’or", Saint Pierre Chrysologue (+450), archevêque de Ravenne, nous laisse quelques 176 sermons d’inspiration biblique.

Mes frères, il y a trois actes en lesquels la foi se tient, la piété consiste, la vertu se maintient : la prière, le jeûne, la miséricorde.
La prière frappe la porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit.
Prière, miséricorde, jeûne, les trois ne font qu’un et se donnent mutuellement la vie. En effet, le jeûne est l’âme de la prière, ma miséricorde est la vie du jeûne. Que personne ne les divise, les trois ne peuvent se séparer.

Celui qui pratique le jeûne doit comprendre l’affamé, il doit sympathiser avec l’homme qui a faim, s’il veut que Dieu sympathise avec sa propre faim.
Offre à Dieu ta vie, offre l’oblation du jeûne pour qu’il y ait là une offrande pure, un sacrifice saint, une victime vivante qui insiste en ta faveur et qui soit donnée à Dieu.
Celui qui ne lui donnera pas cela n’aura pas d’excuse, parce qu’on a toujours soi-même à offrir. Mais, pour que ces dons soient agréés, il faut que vienne ensuite la miséricorde.
Celui qui jeûne peut bien cultiver son coeur, purifier sa chair, arracher les vices, semer les vertus, s’il n’y verse pas les flots de la miséricorde, il ne recueille pas de fruit.

Saint Pierre Chrysologue 

 

 

 

Le Carême n’est pas un temps d’austérité et de tristesse nous dit Bernadette Melois, rédacteur en chef de "Magnificat".

".....C’est un temps qui nous apprend à convertir nos coeurs pour, jour après jour, entrer dans la joie pascale. Il s’agit de se mettre en route, "vers celui qui nous donne la vie, la vie en plénitude" comme le rappelait Benoît XVI dans sa lettre apostolique "Porta fidei".

Oui, le Carême est source de joie, parceque Dieu lui-même nous ouvre la porte de la foi et vient à notre rencontre. A chacun de décider de franchir le seuil par une conversion authentique au Christ, qui sauve, guérit, pardonne, relève et sanctifie.

Le chemin qui s’ouvre devant nous, aujourd’hui, n’est rien d’autre que ce progressif embrasement de notre être au feu de la miséricorde de Dieu".

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b