Accueil du site > Caté > Eveil à la foi > Eveil à la foi - avec les petits enfants

Eveil à la foi - avec les petits enfants

1er mars 2015 par Brigitte

Joie du Carême

Le Carême prépare quelque chose : ce qu’on prépare est donc plus important que la manière de le préparer.

Le Carême n’est pas un "effort" consenti en vue d’une récompense. Dieu ne nous achète pas par des promesses. Il ne nous demande pas des efforts dont nous puissions nous vanter et qui nous donneraient des droits.

Ce n’est pas à coup de privations, de jeûnes, de dévotions, de prières, de messes, de quêtes... que nous pouvons "acheter" notre salut. Nos efforts sont inutiles pour cela : le don de Dieu est gratuit.

Même si c’est vrai, le dire ainsi à des enfants serait bien maladroit : si c’est gratuit, j’attends que ça vienne et je n’ai pas à m’en faire.

C’est oublier que la terre où Dieu sème avec abondance a besoin d’être préparée pour que le grain lève ! La vie offerte célébrée à Pâques a besoin d’une "mise en condition" : c’est le Carême.

Comment se mettre en condition ?

  • Le jeûne : longtemps (mal) compris comme une privation de nourriture, il s’oriente maintenant vers une plus grande ouverture aux autres, sans forcément de rapport avec une privation.
  • La prière  : là aussi, il ne s’agit pas d’y passer longtemps, mais de créer une ambiance qui invite à sanctifier toute la journée : au sens propre du terme, la "rendre sainte" en la tournant vers Dieu.
  • Un mot, une courte phrase, spontanés, au réveil, au lever, au coucher... et à toute autre occasion.
  • Avec les parents ou dans le secret du cœur (au fond de la chambre, dit Jésus). Et pourquoi pas simplement "merci".
  • Le partage  : c’est sans doute le plus accessible et pourtant le plus difficile à mettre en œuvre.

Dans une dynamique bien comprise, dans une ambiance de paix et de joie, il n’y a plus de problème pour y faire entrer les enfants !


Joie de Pâques


Le sens de la Résurrection est que ce qui était mort en nous, ou à moitié mort, revient à la vie. Il nous appartient de laisser Dieu accomplir en nous et avec nous le travail de résurrection, qui pourra se manifester de diverses façons.

Un pardon qui libère notre cœur, l’acceptation de l’autre dans sa différence, un nouvel élan vital, la délivrance d’un lien qui brouillait une relation, une joie très profonde.

Quand Jésus ressuscité apparaît à ses disciples, il leur dit :

« La paix soit avec vous ! » (Jn 20,19)

Parce que nous sommes devenus si pessimistes, nous croyons être devenus raisonnables. Nous pouvons discuter sur tous les dangers qui nous guettent, sur le poids des impôts et sur l’aggravation probable de la crise, mais nous sourions dès que quelqu’un veut nous persuader du bonheur. Nous nous sommes fait une vertu de ne pas croire en Dieu, de ne pas espérer en lui et nous tenons, à ne pas nous laisser entraîner à cette chose si douloureuse et qui nous a déjà fait tellement souffrir : espérer.

C’est cela la joie de Pâques, c’est avoir retrouvé Dieu.

Pâques, c’est venir devant Lui s’agenouiller, s’asseoir et rire de joie à la pensée qu’on le réjouit. Dieu offre à chacun de nous de vivre un engagement radical à travers un don de nous-mêmes. Son amour se creuse un passage à travers nos hésitations et nos doutes. Nos faiblesses et même nos fautes ne le repoussent pas. Sa réponse à nos manquements est toujours son amour. « Dieu ne peut qu’aimer »

Le Jardin de Pâques

 Plus que jamais d’actualité, l’environnement, l’écologie, la terre de demain…

Avec les enfants

Le printemps c’est le renouveau, c’est le temps où tous les arbres bourgeonnent.

Qu’y a-t-il dans un jardin ? des fruits, des fleurs…

A quoi servent les fruits, les légumes, les fleurs ?

De quoi ont besoin les végétaux pour pouvoir pousser ?

Montrer aux enfants l’importance de cultiver : il faut de la patience, nous ne savons pas à l’avance si les tomates vont bien pousser, si les pommes seront de beaux et bons fruits, il faut espérer. Il faut faire confiance aux temps : la pluie, le soleil…

Formons ensemble un jardin miniature dans lequel, il y aura de la vie…des arbres, des fleurs, des fruits, de l’eau, des personnes qui travaillent, qui se parlent, qui prient…

Réalisons une croix, la croix sur laquelle Jésus va être crucifié puis une autre croix que nous collerons sur la première, qui sera décorée de fleurs et qui va représenter l’arbre de Vie.

 

Par Jésus, une nouvelle Vie va couler en nous

comme l’eau sur les fruits ou sur les fleurs.

Par Jésus, tout est Recommencement,

Chaque jour est un chemin de Renouvellement

qui nous est offert.

Saint Bernard, dira : Comme Marie, l’Eglise se désigne comme le jardin du Bien-aimé, elle, qu’arrosent les sources du Sauveur.... et adresse une prière au Christ jardinier qu’il met sur les lèvres de Marie et de l’Eglise : tu es le véritable jardinier, toi qui est le créateur, le cultivateur et le gardien de ton jardin, toi qui plantes par ton verbe, qui irrigues par ton esprit, qui fait croître la vertu... Tu es le jardinier du monde entier, le jardinier du ciel, le jardinier de l’Eglise.. Sermon in Cant.-8,13

Pour prier

QU’ÉCLATE LA JOIE DE PÂQUES !

Qu’elle s’élève sur toute la terre
Comme une flamme dans la nuit et qu’elle illumine la vie de tous les hommes !
Jésus est plus fort que la mort !
Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle ruisselle sur toute la terre comme une eau vive qui calme la soif
Des chercheurs de vérité !
Jésus est vivant pour toujours !
Qu’éclate la joie de Pâques !
Qu’elle soit distribuée à toute la terre comme du pain
Qui apaise la faim de ceux qui tendent les mains !
Jésus est le sauveur de tous les hommes !
Qu’éclatent la joie de Pâques !
Qu’elle résonne et carillonne sur toute la terre
Comme un chant d’allégresse, comme la Bonne Nouvelle
Qui redonne espoir aux enfants de Dieu !
Jésus est ressuscité !

Extrait de "Qu’éclate la joie de Pâques" Les enfants vers Pâques 2006 (Éditions du Signe)

 Dossier réalisé d’après diverses sources, livres de catéchisme, sites caté internet...

 

 

 

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b