Accueil du site > Caté > Allons à la messe

Allons à la messe

5 mai 2015 par Brigitte

Aller à la messe, c’est arriver tel que l’on est, avec le poids de nos soucis, de nos fautes, de nos manques d’amour, avec nos joies à partager, avec ce qui fait nos vies , déposer ce fardeau ou offrir ce cadeau au pied de la croix et se laisser imprégner, se laisser envahir tout entier par l’Esprit Saint…

Savons- nous bien ce que nous faisons tous les dimanches à la messe ?

Voici, en résumé, ce que nous dit le cardinal Danneels, archevêque de Malines- Bruxelles,

sur l’Eucharistie :


COMPRENEZ-VOUS CE QUE VOUS FAITES ?

La célébration de l’Eucharistie nous vient de si loin dans notre histoire judéo-chrétienne que nous en oublions son sens premier.
Nous savons que c’est un repas. Certes, mais un repas particulier : c’est d’abord un repas du Seigneur qui vient nourrir, non pas notre corps, mais notre âme.
En fait, l’essentiel de la célébration eucharistique ne nous apparait plus clairement.
 
Pourquoi l’Eucharistie est-elle là ?


« L’Eucharistie est là parce que Dieu a voulu être là pour nous, parmi nous et en nous. Pour nous, car il nous a crées ; parmi nous car en Jésus il est venu et a marché parmi nous ; en nous, car son Fils est devenu pour nous nourriture et boisson. L’Eucharistie existe parce que Dieu nous aime et que l’amour veut se faire chaque jour plus proche de l’être aimé : pour, parmi et au dedans. »
 
C’est Jésus, qui dans son sang, à la dernière cène et sur la croix, a scellé une nouvelle Alliance. Cette relation d’amour entre Dieu et les hommes, ne pourra plus se rompre et est inscrite, non pas sur des tables de pierre, mais dans le cœur de l’homme.
« L’Eucharistie est avant tout un mystère d’amour qui ne pourra pas être compris seulement par notre raison ; le cœur y est nécessaire. On ne comprend l’Eucharistie que lorsque l’on commence à l’aimer... »
 
Le chemin de l’amour

« La célébration eucharistique est un lent mouvement de croissance amoureuse de Dieu vers nous, et de nous vers Dieu »

On retrouve dans la célébration de l’Eucharistie les quatre étapes du chemin de tout amour : la prise de connaissance, la confrontation, le dialogue intime de cœur à cœur et l’union.

- la prise de connaissance : Tout d’abord, qui donc se trouve là devant moi et qui suis-je ? (ouverture de la célébration). Puis, Dieu le miséricordieux m’accueille, moi, pauvre pécheur (acte pénitentiel) . Me sentant accueilli, je peux alors m’unir au ciel en chantant (Gloria), et demander (prière d’ouverture).
- la confrontation ; c’est la table de la Parole. Dieu s’exprime et se fait connaître. Une parole qui n’est pas toujours facile, mais laissons-nous instruire (l’homélie) et répondons-lui par le psaume et notre profession de foi.
- Le dialogue intime de cœur à cœur : c’est la table eucharistique. Je m’adresse à Dieu dans le langage amoureux de la prière (prière universelle, puis prière eucharistique), sans plus réfléchir, analyser ou penser...
- L’union : je suis au sommet du chemin de l’amour (la communion). Je touche le corps du Seigneur, et lui vient toucher le mien.
 
Ainsi, « l’Eucharistie suit les étapes de l’amour : apprendre à se connaître et à s’apprivoiser avec pudeur ; se confronter l’un à l’autre tel qu’il est, en sa particularité ; converser ensemble dans un cœur à cœur, et enfin « devenir une seule chair ».. »

Texte tiré du Livre du Cardinal Danneels

La communion

En nous unissant au Christ, elle nous apporte la vie de Dieu. Elle nous donne un élan spirituel pour la vie chrétienne. Jésus a dit « Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang ; vous n’aurez pas la vie en vous ». La communion touche notre cœur : elle nous apporte la paix, nous purifie de nos péchés. Par la communion nous recevons des forces pour vivre dans l’amour.

Mon enfant ne veut pas y aller. Faut-il l’obliger ?

L’important pour un père ou une mère qui désire que son enfant découvre l’amour de Dieu est de ne pas se situer en maître mais plutôt en témoin.
La question n’est pas d’abord d’obliger ou non d’aller à la messe, mais de rappeler à son enfant, quel sens elle a pour eux : le Christ invite et appelle. Il s’agit d’une invitation qui attend une réponse du cœur et qui laisse donc entièrement libre la réponse.
Ce que Dieu attend de parents, c’est de témoigner de son amour pour chacun de ses enfants.
Je peux dire : « Je tiens à ce que tu participes à la messe parce que c’est important pour moi. Mais sache que Dieu n’oblige personne à croire en son amour ».
Je peux dire aussi : « Je ne t’oblige pas… mais sache que Dieu ne renoncera jamais à t’aimer et qu’il espérera toujours ta réponse libre ».

L’important n’est pas d’être le maître qui oblige ou non, mais le témoin qui rend compte de sa foi.

Car c’est la parole de foi, transmise de génération en génération par des croyants, parole qui permet d’entrer dans le mystère de l’amour de Dieu, que l’Église célèbre dans l’eucharistie. 

Texte tiré de "Croire"

 

Soyons tous témoins et liés à la Vie de Jésus, qui meurt et qui ressuscite dans chaque eucharistie. Venons accompagner les enfants à la messe des premiers communiants, venez recevoir l’Esprit à la fête de Pentecôte ...

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b