Accueil du site > Caté > Catéchiste un jour, catéchiste toujours !

Catéchiste un jour, catéchiste toujours !

30 mai 2017 par Brigitte

CATECHISTE UN JOUR, CATECHISTE TOUJOURS

Et quand elles se retrouvent aprés une séparation de 3 ans, cela fait des étincelles, des étincelles de bonheur.

Elles se parlent comme si elles s’étaient quittées la veille...

ET toutes ont souhaité se retrouver prochainement mais cette fois avec toutes les anciennes ou anciens catéchistes de la paroisse.

ALORS à quand les grandes retrouvailles ?

J’ai été prise dans les filets du catéchisme au début des années 80 à Bangui en République Centrafricaine, par une catéchiste qui cherchait à recruter une bonne volonté.

J’ai été très "étonnée" par cet appel.

J’avais la Foi en Dieu, c’est tout... mais c’est TOUT ! Je me sentais "creuse" pour enseigner mais j’ai répondu "oui". J’étais une innocente orgueilleuse ! Innocente parce que très pauvre en enseignement religieux, mais orgueilleuse de transmettre cet Amour que Dieu avait semé dans mon coeur.

Je pensais semer à mon tour mais j’ai récolté beaucoup de richesses auprès de ces enfants et reçu beaucoup de grâces dans toutes les épreuves de ma vie de fille, de femme, de mère et de grand-mère.

Pour moi chaque enfant est une Vie, une Vie précieuse, fragile qu’il faut cultiver avec l’Amour de Dieu et toute notre affection pour qu’il devienne fort contre le Mal et ses tentations.

J’ai entendu un deuxième appel pour la Préparation au Baptême. Je vous donne rendez vous dans un an car cet appel m’a beaucoup touchée. On a beau être fatiguée, ne plus avoir trop envie de continuer, avoir d’autres projets,etc. Je fais toujours confiance à l’Esprit Saint qui nous met toujours sur la bonne route.

Colette

Ci-dessous, ma modeste contribution.....

C’est un prêtre qui m’a appelé a tenté l’aventure. J’avais de si bons souvenirs de “mon caté” que je me suis dit “Et pourquoi pas ? C’est peut être mon tour de transmettre. Elle est ici et maintenant l’éternité de l’humanité, dans les enfants” Bien sûr je ne me sentais pas à la hauteur ; ma foi, était elle assez forte, assez subtile, assez souple pour accompagner des jeunes et pour faire communauté avec d’autres catéchistes ?

Il a suffit de faire confiance et c’était parti ! Malgré les doutes lorsque, par exemple, les inscriptions ou les animatrices se faisaient trop rares. Malgré le temps passé, indispensable mais parfois périlleux pour ma vie de famille, Oui Oui Oui J’ai reçu plus que je n’ai donné.

Amen le Royaume est bien vivant. Alléluia, la joie et le partage ont été au cœur de ces belles années. Merci Seigneur.

Catéchiste un jour, catéchiste toujours !

Marie-France

Mon ressenti pour catéchiste un jour, catéchiste toujours mais...

Le caté, c’était pour moi une évidence puisqu’à 19 ans déjà, je remplaçais ma mère lorsqu’elle ne pouvait pas s’occuper de son groupe. J’étais heureuse d’essayer de leur transmettre la foi, d’écouter les enfants, de leur apporter autre chose que ce qu’ils vivaient au quotidien. Les moments magiques : Rencontres entre les différents groupes de Sainte Foy, Gensac,Saint Avit ,Pineuilh, Pellegrue. Voyage à Lourdes.

Et surtout le sacrement de réconciliation (nous passions une scéance à les préparer à se livrer) et le jour où ils rencontraient le prêtre ; l’attente dans l’église avant de pouvoir dire leurs péchés je les sentais comme des petits enfants (qu’ils étaient) fébriles, un peu inquiets, en attente, pour moi c’était extraordinaire.

Nos "caté source" où l’on se retrouvait tous (des amies, un ami : Hugues) autour de questionnement et d’un excellent gâteau confectionné par l’une d’entre nous.

Beaucoup, beaucoup de très bons moments puis un peu de lassitude et peut-être un peu de déception de voir si peu d’enfants...........du repos et d’autres engagements......

Chantal

Il est très difficile pour moi de ne mettre que « quelques mots ».

L’histoire : Rien ne me disposait à être catéchiste… Messe de Rameaux, 2002, l’appel, la voix intérieure qui soudain vient tout chambouler, une évidence : Fais le caté ! L’invitation est si intense et si émouvante. Je me sens portée… Mais serais-je à la hauteur ? Mes connaissances, ma culture. Je me sens « si petite » pour un tel engagement.

Je rencontre le Père Hugues, l’animatrice, l’équipe de catéchistes et je découvre le partage des connaissances, de l’expérience : NON, je ne serai pas seule ! Nous bénéficions d’un parcours structuré, ouf.

Et surtout les enfants : regards malicieux, la spontanéité, la curiosité, leur soif d’apprendre DIEU et JESUS, leur amour, l’ouverture d’esprit, la richesse, la naïveté, l’imprévu, la créativité, l’humilité, l’innovation…

MON DIEU, je reçois cette joie de vivre en pleine figure. Je redécouvre ma foi, mon engagement.

Je veille comme une petite sentinelle portée par la lumière pour transmettre encore et encore…au quotidien et partout.

Sandrine

Catéchiste un jour, catéchiste toujours !

C’est par nos paroles, par notre vie, par notre témoignage que nous permettons une rencontre avec Jésus. Le pape nous invite à ce que « les gens voient l’Évangile dans notre vie, qu’ils puissent lire l’Évangile. »

Et ce n’est pas facile nous dit François ! Le Saint Père va donc nous faire entrer dans le cœur même de ‘l’être’ catéchiste.

Voici ce qu’il nous dit : « être » catéchiste demande de l’amour, un amour toujours plus fort pour le Christ, un amour pour son peuple saint.

Et cet amour ne s’achète pas dans les commerces, il ne s’achète pas non plus ici à Rome. Cet amour vient du Christ ! C’est un cadeau du Christ ! Et s’il vient du Christ, il part du Christ et nous devons repartir du Christ, de cet amour que Lui nous donne. »

Et l’année prochaine, pourquoi pas vous ? pourquoi pas toi ?

Viens nous rejoindre, viens partager nos KT Source qui nous ressourcent !

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b