Accueil du site > Bulletin Terres de Foy > Terres de Foy - décembre 2018 - supplément 1

Terres de Foy - décembre 2018 - supplément 1

9 décembre 2018 par Marie France R

Association protection des oiseaux

Rencontre avec Philippe Fréon à Pineuilh, adhérent à la Ligue Protectrice des oiseaux, première association naturaliste de France avec 46.000 adhérents.

Ce bénévole, passionné par les oiseaux, souligne que cette association n’est pas réservée aux ornithologues expérimentés, tout le monde peut être contributeurs. La plus simple démarche consiste à signaler les espèces qui nichent dans son jardin, sur les lieux de travail ou le coin de promenade habituelle. On peut envoyer une photo à la ligue (L.P.O) pour les identifier. Mis bout à bout, ces informations permettent d’établir des cartes le plus complètes possible sur la répartition des oiseaux nicheurs en France.

On peut s’engager davantage et participer avec des ornithologues avertis à des sorties naturalistes gratuites ou bien à des comptages plus spécifiques qui suivent un protocole scientifique plus élaboré qui demande patience et précision. A Bergerac, un bénévole suit depuis 40 ans les hirondelles chez lui et a noté une très forte baisse qui a donné lieu à la mise en place de nichoirs pour les réacclimater. A Bourrou (24), depuis peu, un local régional est installé avec 2 salariés et des accompagnateurs peuvent guider des sorties (club de rando, école).

Une façon d’observer les oiseaux, écouter leurs trilles est de les nourrir de mi novembre à fin mars, pas plus ! avec des boules de graisse ou des graines (le pain est trop salé) sans oublier l’eau.
Un carré d’herbe en jachère favorisera la présence d’insectes pour leur nourrissage. Pour lui, il y a un véritable élan pour le respect du vivant, le mouvement citoyen « nous voulons des coquelicots » s’engage.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b