Accueil du site > Vie culturelle > Saintes soupes > LES "SAINTES" SOUPES (12 - SOUPE DE SAINTE LIOBA A LA BIERE ET AUX (...)

LES "SAINTES" SOUPES (12 - SOUPE DE SAINTE LIOBA A LA BIERE ET AUX CHAMPIGNONS)

5 mars 2011 par Marie-Simone

Rien de meilleur qu’une bonne soupe pour nous réchauffer le corps, le coeur et l’âme.

En ces mois d’hiver, sous forme de feuilleton, (environ 20 épisodes) nous vous présenterons des recettes de soupes avec un court historique de son origine ou du saint inspirateur.

 

IL EST BIEN CERTAIN QUE L’UNE DES PLUS GRANDES SATISFACTIONS DE LA VIE EST DE PREPARER UN REPAS DELICIEUX, UN DE CES REPAS QUI NOURRIT LE CORPS ET QUI EGAYE L’ESPRIT, ET DONT ON SE SOUVIENT AVEC PLAISIR PENDANT LONGTEMPS.

Rose Elliot

Vitrail du monastère bénédictin de Sainte Lioba

de Simiane Collongue (Bouches-du-Rhône)

 

SOUPE DE SAINTE LIOBA A LA BIERE ET AUX CHAMPIGNONS

Propostions pour 4 à 6 personnes :

10 cl d’huile - 300 g de champignons hâchés - 2 gros oignons hâchés - 2 litres de bière blonde - 1 feuille de laurier - 2 oeufs - 4 cuil. à soupe de crème - persil ciselé - sel et poivre au goût - gruyère râpé.

 

Verser l’huile dans une marmite. Ajouter les champignons et les oignons, les faire revenir légèrement pendant quelques minutes à feu doux. Ajouter la bière, le laurier, et augmenter à feu moyen. Porter la soupe à ébullition, puis la laisser mijoter lentement pendant 20 minutes.

Pendant ce temps, bien battre les oeufs et la crème dans un saladier. Ajouter 1/2 tasse de la soupe chaude dans le mélange et bien combiner le tout.

Verser le mélange oeufs/crème dans la marmite et bien remuer. Ajouter le persil, le sel, le poivre et bien mélanger. Réchauffer la soupe à feu moyen tout en continuant à bien remuer pendant quelques minutes. Oter le laurier et servir la soupe chaude en parsemant chaque portion d’un peu de gruyère râpé.

SAINTE LIOBA

Cette soupe a été appelée ainsi en l’honneur de Sainte Lioba (+ 782) qui joua un rôle capital dans l’évangélisation de l’Allemagne. Anglaise, elle quitta son pays natal à la demande de son cousin, Saint Boniface, pour fonder des monastères en Germanie. Il l’installa d’abord dans le monastère de Bischofheim -la maison de l’évêque- près de Mayence.

Son couvent devint un centre de culture catholique à partir duquel des abbesses étaient envoyées dans d’autres fondations de monastères. A la mort de Boniface, Lioba se retira dans un des monastères voisins qu’elle avait fondé à Schonersheim.

Charlemagne avait beaucoup d’estime pour elle et Hildegarde, l’épouse impériale, aimait la consulter. Le nom "Lioba" signifie "très chère" et sa beauté, son intelligence, sa patience et sa gentillesse inspirèrent la sympathie de tous ceux qui la connurent.

Lioba est fêtée par l’Eglise le 28 septembre.

 

 

 

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b