Accueil du site > Vie culturelle > Saintes soupes > LES "SAINTES" SOUPES (11 - Cotriade des Apôtres)

LES "SAINTES" SOUPES (11 - Cotriade des Apôtres)

20 février 2011 par Marie-Simone

Rien de meilleur qu’une bonne soupe pour nous réchauffer le corps, le coeur et l’âme. 

En ces mois d’hiver, sous forme de feuilleton, (environ 20 épisodes) nous vous présenterons des recettes de soupes avec un court historique de son origine ou du saint inspirateur.

LA SOUPE FAIT UN EXCELLENT PREMIER PLAT CHAUD. ELLE EST SIMPLE A PREPARER.

ELLE EST TOUJOURS APPRECIEE PAR LES PERSONNES QUI PENSENT QUE VOUS AVEZ EU BEAUCOUP PLUS DE DIFFICULTES A LA PREPARER QUE VOUS N’EN AVEZ EU VRAIMENT.

R. Elliot

 

 

COTRIADE DES APOTRES

Proportions pour 6 à 8 personnes

15 cl d’huile d’olive - 3 beaux oignons hâchés - 6 belles gousses d’ail hâchées - 2 1/2 litres d’eau - Bouquet garni (thym, laurier, persio, cerfeuil - 8 pommes de terre, coupées en gros tronçons - 350 g de maquereau nettoyé, coupé en cubes - 350 g de cabillaud, coupé en cubes - sel et poivre au goût - 25 cl de vin blanc sec - 50 g de ciboulette ciselée - croûtons .

Vinaigrette : 20 cl huile d’olive 10 cl de vinaigre balsamique - sel et poivre au goût - 1 cuil. à soupe de moutarde - persil ou cerfeuil comme garniture.

 

Verser l’huile d’olive dans une marmite et y faire légèrement revenir les oignons pendant 2 à 3 minutes. Ajouter l’ail, l’eau et le bouquet garni, porter à ébullition.

Ajouter les pommes de terre, couvrir la marmite et laisser cuire lentement pendant 30 minutes. Ajouter le poisson, le sel, le poivre et le vin. Couvrir de nouveau et laisser cuire la soupe en la faisant bouillir légèrement pendant 15 minutes de plus.

Oter la marmite du feu et filtrer la soupe dans une passoire. Mettre les solides (pommes de terre et poissons) de côté. A la louche, répartir le bouillon de la soupe dans des bols profonds, parsemer de ciboulette (ou de cerfeuil), garnir avec les croûtons grillés et servir chaud.

Préparer la vinaigrette en mélangeant les ingrédients. Répartir uniformément le poisson et les pommes de terre dans les bols. Napper de vinaigrette et servir immédiatement après la soupe. Vous pouvez utiliser du persil ou cerfeuil frais, hâché, comme garniture sur la vinaigrette. 

 

 

« Apôtre » vient du grec apostolos qui désigne couramment une mission, son accomplissement ou les lettres la décrivant. Ce n’est que dans la Bible grecque des Septante que ce mot est appliqué à des personnes ; il traduit l’hébreu shaliah, « envoyé plénipotentiaire ». C’est dans le Nouveau Testament que le mot « apôtre » est le plus souvent employé. Il s’applique à trois catégories de personnes bien distinctes :

  • les témoins de la Résurrection de Jésus, envoyés pour annoncer cet événement ;
  • un des ministères de l’Eglise primitive ;
  • une seule fois dans l’Évangile (Mt 10,2) : le groupe des Douze choisis par Jésus « pour être avec lui » et pour signifier symboliquement le peuple de la fin des temps (Mt 19, 28).

Dans le vocabulaire liturgique, le mot « Apôtre » ou « l’Apôtre » désigne la lecture de l’Épître néotestamentaire ou des Actes des Apôtres qui précède généralement celle de la péricope évangélique. 

 

 

Le mot « disciple » fait référence à « celui qui apprend » ou « qui suit ». Le mot « apôtre fait référence à « celui qui est envoyé ». Pendant son ministère terrestre, les douze furent appelés disciples. Les 12 disciples suivirent Jésus-Christ, apprirent de lui et furent formés par lui. Après la résurrection et l’ascension de Jésus, les disciples étaient envoyés par Jésus pour être ses témoins (Matthieu 28:18-20 ; Actes 1:8). Ils furent alors appelés les 12 apôtres.

Les 12 disciples/apôtres originaux sont listés dans Matthieu 10:2-4 : « d’abord Simon, surnommé Pierre, et son frère André ;Jacques et son frère Jean, tous deux fils de Zébédée ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le collecteur d’impôts ; Jacques le fils d’Alphée et Thaddée ; Simon le zélote et Judas Iscariote, qui trahit Jésus. ». La Bible liste aussi les 12 disciples/apôtres dans Marc 3:16-19 et Luc 6:13-16. En comparant ces trois passages, il y a quelques différences mineures. Il semblerait que Thaddée était aussi connu sous le nom de « Jude le fils de Jacques » (Luc 6:16). Simon le zélote était aussi connu sous le nom de Simon le Cananite (Marc 3:18). Judas Iscariote, qui trahit Jésus, fut remplacé parmi les 12 disciples par Matthias (voir Actes 1:20-26). Certains enseignements de la Bible considèrent Matthias comme un membre « invalide » des 12 apôtres et pensent au contraire que l’Apôtre Paul était le choix de Dieu pour remplace Judas Iscariote comme douzième disciple.

Les douze disciples/apôtres étaient des hommes ordinaires que Dieu utilisa de manière extraordinaire. Parmi les 12, il y avait surtout des pêcheurs, un collecteur d’impôts et un révolutionnaire. Les évangiles nous racontent les défauts, luttes et doutes de ces douze hommes qui suivaient Jésus-Christ. Après avoir été les témoins de la résurrection et de l’ascension de Jésus au Ciel, le Saint Esprit transforma les disciples/ apôtres en de puissants hommes de Dieu qui « bouleversèrent le monde » (Actes 17:6).

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé avec SPIP 2.1.19 - Squelette ViaSPIP 2.1.10b